3e étape : Villeneuve lez Avignon

3e étape : Villeneuve lez Avignon

S’insérant au sein du Festival Villeneuve en Scène et plus largement du Festival d’Avignon, cette étape a rencontré un beau succès. Elle a débutée les 6,7 et 8 juillet 2016 avec les ateliers créatifs pour se poursuivre du 9 au 17 juillet, Place Jean Jaurès à Villeneuve lez Avignon.

 

 

 

« Ca déborde » : ateliers créatifs (Centre social et culturel « Tôtout’arts »)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« Bouteille » : installation/performance

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« Petites correspondances Rhodaniennes » : ateliers d’écriture (extraits)

Mississipi

 Je suis sur le perron de la plantation.
Au bout du parc, un bateau descend lentement le fleuve invisible.
Seuls ses mâts dépassent.
Il semble glisser sur l’herbe des pelouses.
Et la nave va …

 Rhône

 Transparent à mon regard aveugle
Absent
Nié
Absorbé par la ville quotidienne

Rhône (2)

En ces confins maraichins où la terre se dissout dans un ciel de peinture,
Le fleuve s’amollit, comme absorbé dans la clarté minérale d’un soleil de tournesols.

Egée

Mia Thalassa,
La mer d’Ulysse est là, offerte,
Camaïeu de turquoise,
Transparences ourlées d’écume,
Légers lappements indolents
Qui viennent caresser le sable blanc
Comme un répons aux stridulations des cigales,
Miroitement des galets de marbre poli veinés d’un vert profond,
Bois flottés jetés sur la laisse de mer,
Monstres débonnaires
Veillant sur ce matin du monde.

Promenade rhodanienne

Un fleuve
Décrue
Ce printemps une branche de saule
s’est accrochée aux galoches du Zouave
Chouette ma culotte est sèche !
Le troupeau des ponts bêle ce matin
a répondu Apollinaire
Tibre Terrible
Est-ce un hercule ivre
Une vestale impie un rétiaire rebelle un Spartacus
Qu’on a jeté cette nuit dans tes replis ?
Nil
L’Histoire s’écrit sur papyrus
Sable brûlant pierres ocres Pyramides
Socles des siècles Sinaï Le Caire
L’Histoire s’écrit à la kalachnikov

A La LOIRE
CIEL
ARBRE
EAU
PIERRE
LA LOIRE NE ME REGARDE PLUS
NI L’ŒIL ROND DES SAULES NI LES GRENOUILLES
NI LES JONCS
NI LA CORDE AMOLLIE QUI TIENT LA BARQUE
NOIRE
MES PAS S’ ELOIGNENT
MES MOTS SE DISTENDENT
LUMIERE DIVINE MARQUES DE CRUES SUR LES MURS GRIS
PIERRES EMOUSSEES SABLE RUGUEUX
MON POEME SE DISSOUT DANS LE SABLE
SA MATIERE MOUVANTE EMPORTE MON HISTOIRE
A MESURE QUE LE TEMPS COULE
A QUOI BON FIXER MON PASSAGE
EAU
ARBRE
PIERRE
CIEL
CAR J’AI QUITTE LA LOIRE.

 

« Rivermed » : jeu éducatif

Ce diaporama nécessite JavaScript.