Le projet et son itinéraire

Le projet et son itinéraire

À la suite de la crue centennale de 2003, est apparue la nécessité d’une prise en compte globale du fleuve et de ses risques. Ce qui a donné lieu à la mise en place du Plan Rhône et son volet spécifique sur l’inondation : digues, zone d’expansion des crues… mais aussi une volonté de maintenir la culture du fleuve et du risque auprès de riverains.
Charriant avec lui des millénaires d’histoire faits de mutations, de bras nouveaux et oubliés, d’inondations et de sècheresses, il nous enseigne que rien n’est jamais figé et que notre environnement est sans cesse en mutation. Par son passage il relie des territoires et fait apparaître un imaginaire commun.

De juin à septembre 2016, le projet Grand Cru(e), porté par le Citron Jaune, a remonté le Rhône. Projet artistique et éducatif il a sensibiliser les riverains du fleuve au risque inondation et cherché à développer une solidarité à l’échelle du bassin versant. Il participe au maintien d‘une culture du fleuve et de ses imaginaires à travers des propositions artistiques, des ateliers d’écriture et jeux destinés aux habitants des villes traversées :

 

« Bouteille » d’Abraham Poincheval : installation/performance

Apparue l’été dernier sur une plage du delta de Camargue, une Bouteille géante (6m de long), habitée par un artiste un peu fou, Abraham Poincheval, surgit dans chaque ville étape de Grand Cru(e), comme un énigmatique message délivré par le Rhône. Dans sa Bouteille, Abraham vit jour et nuit, en complète autonomie, il y mange, il y dort, il y … avec pour principal contact vers l’extérieur les discussions avec les passants à travers la paroi transparente.

Carnet de bord : suivez Abraham en direct.

« En arpentant divers lieux, il nous arrive très fréquemment de trouver une Bouteille vide sur notre trajet. Elle nous renvoie souvent à un événement passé. Objet, oublié, abandonné, elle devient une clef pour lire le paysage comme un palimpseste. La bouteille est aussi un vaisseau par sa forme contenante. Dans la Rome antique la bouteille se nomme ampulla, se mot désigne aussi un vaisseau de toute forme ou de toute matière. Le projet que je propose est d’habiter une bouteille transparente. Cette bouteille agrandie pour que je puisse y séjourner mesure 6m de long sur 2m de haut avec un goulot de 60cm de diamètre. C’est ce goulot qui me sert de sas d’entrée et de sortie. » Abraham Poincheval

En savoir plus sur Bouteille…

« Ca déborde ! » : ateliers créatifs sur l’imaginaire de la crue

En amont du passage de Bouteille, des ateliers encadrés par un plasticien ou un photographe, à destination du jeune public, produisent une série de cartes postales sur le thème du débordement. L’occasion d’illustrer avec humour les crues du Rhône (ces cartes postales seront utilisées lors des ateliers d’écriture).

« Petites correspondances rhodaniennes » : ateliers d’écriture

Les habitants, riverains, promeneurs, seront invités à écrire grandes tirades, petits mots ou poèmes au fleuve à l’occasion d’un atelier d’écriture de 3h mené par une auteure. À l’issue de celui-ci une lecture publique est proposée. Ces textes sont ensuite « mis en Bouteille ».
Ajoutés au « Bar à texte », collection constituée au fil du voyage le long du Rhône, ils peuvent être lus par d’autres riverains du fleuve lors des étapes suivantes de Grand Cru(e).

« Rivermed » : jeu éducatif

Rivermed propose de découvrir le fonctionnement, les risques et les causes des inondations. Dans ce jeu, les participants font équipe pour gérer les crues du Rhône. Un maître du jeu accompagne les joueurs tout au long de la parte.

 

Carte du trajet :

carte itinéraire bouteille

 

Les inondations dans les villes étapes :

Ce diaporama nécessite JavaScript.