Muerto Coco

Danser dans mon petit salon sans me poser de questions

Danser dans mon petit salon sans me poser de questions démarre comme une enquête naïve : de quoi parle-t-on quand on dit le mot « virilité » ? Tu peux me le dire, toi ?

Pendant plus d’un an, Maxime Potard part à la rencontre de personnes croisées au hasard des rues ou invitées à échanger sur le sujet. De ces paroles, il tente de tirer le fil d’une écriture du réel, qui mêle expériences personnelles, autofiction et paroles d’inconnu.e.s. Il propose un poème qui se fabrique comme une pensée en mouvement. Un poème qui se dit et qui se danse.  En costard ou en culottes en dentelles (pour hommes, bien sûr).

Sur un canapé posé au milieu des gens.

C’est des intimes qui transpirent dans l’espace commun. Une mosaïque chorégraphique, textuelle et sonore qui vient s’amuser des concepts de normes et de masculinités. Une exploration d’une extrémité à l’autre des codes de genre pour observer ce qu’il se passera s’ils n’existaient pas. C’est une comédie musicale, enfin, chantée par une mystérieuse créature. Et si l’envie nous en prend, peut-être finira-t-on tous par danser. 

Sortie de résidence : le 8 avril à l’occasion de la fête de chantier / 1

Conception et interprétation Maxime Potard – Texte Maxime Potard, les interviewé·e·s, et peut-être d’autres… – Regard extérieur & chorégraphique Leonardo Montecchia – Regards complices Marc Prépus, Raphaëlle Bouvier – Costumes Julie Honoré – Régie et construction Loïc Lavault – Création lumière Julien Sabato – Création sonore Roman Gigoi
Production Charles Bodin

Production : le Détachement international du Muerto Coco – Coproductions : Théâtre Joliette, scène conventionnée art et création – expressions et écritures contemporaines (13) ; Pôle arts de la scène – Friche la Belle de Mai (13) ; Théâtre Passerelle, scène nationale Gap / Alpes du Sud (05) ; Le Citron Jaune, centre national des arts de la rue et de l’espace public (13) ; L’Atelline, lieu d’activation art & espace public (34) ; L’Abattoir, centre national des arts de la rue et de l’espace public (71) ; Superstrat, parcours d’expérience artistique (42) –  Avec le soutien :  La Cave Poésie René-Gouzenne (31) ; l’Université de Montpellier (34) ; Animakt, lieu de fabrique des arts de la rue, du cirque et d’ailleurs (91) ; Le Centre culturel de Cucuron Vaugines (84) ; Le Klap – Maison de la danse (13).